Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14/05/2014

LETTRE A L'HUISSIER.

 

14/05/2014. 

Annie Keszey, pour le conseil syndical et le syndicat des copropriétaires du 27/29 Rue Roque de Fillol à Puteaux 92800, avec l’accord de notre syndic M Bourbonnais, de MDRC, 

à  Monsieur Gérard L, huissier de justice, 23-29 rue de la Belle Feuille, Boulogne-Billancourt 92100. 

Objet : Dossier 118649CL- SDC 27/29 Rue Roque de Fillol- G. 

                        Monsieur L, huissier de justice, 

                Il y a près de 5 mois maintenant, notre syndic vous a demandé d’appliquer une décision de justice, en notre faveur, prononcée par le tribunal, contraignant Mme G à payer ses arriérés de charges à notre syndicat de copropriétaires. 

            Vous n’avez pas encore fait exécuter cette décision alors que c’est votre spécificité et votre obligation professionnelle qui justifie évidemment votre rémunération. 

            Nous sommes « les victimes » de l’attitude préjudiciable et illégale de Mme G, peu compatible avec une quelconque inertie de notre part. Nous vous demandons d’œuvrer, rapidement, dans notre intérêt. Vous avez annulé votre décision de saisie après avoir reçu un certificat médical attestant l’impossibilité de déplacement de Mme G. Soit !  Mais depuis, qu’avez-vous fait ? Vous nous avez fait savoir que Mme G mettait en vente son appartement mais  n’avez pas répondu à notre demande légitime de date butoir et de preuve de cette mise en vente.

            Vous servez des intérêts contraires alors que votre mission officielle, de justice, vous oblige à servir les nôtres. Nous sommes la partie lésée. 

            Nous vous demandons, Monsieur L, de bien vouloir appliquer rapidement cette décision de justice.  

            Souhaitant être attentive, pour nous tous, à vos éventuelles observations, je vous téléphonerai dès que vous serez joignable au numéro transmis par M Bourbonnais.  

            Recevez l’expression de nos regrets mais aussi nos remerciements anticipés pour l’achèvement de votre action. 

Annie Keszey.