Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

08/04/2014

TRAVAUX COURANTS.

Le jardin a été entièrement revu et la pelouse tondue hier. Quelques plantes de couleurs rouge et rose ont été mises, le jardin étant jaune et vert. Les divers pots au fond, contiennent des semis de pelouse aux papillons : coût total de cette reprise- 21 €. 

Merci à « N….. » de nous avoir remis le pot qu’elle ne voulait plus : il est en bonne place. 

Le muret gris en façade, les  deux murets de couleur beige de l’entrée principale, le muret à droite de l’entrée du garage, le bloc central du jardin ont reçu une couche de peinture, sans doute suffisante : coût- 41 €. 

A mon retour, début mai, seront peints le muret gauche de l’entrée du garage, la double porte blanche extérieure avec une peinture antirouille et le second bloc du jardin, à droite.

Merci à Messieurs C et M pour le remplacement des néons et ampoules en hauteur.

Les ampoules spéciales de l’entrée sont désormais introuvables à Puteaux, le magasin a fermé. L’ampoule mise dans le second hall est provisoire jusqu’à début mai.

Le parking sera lavé la première semaine de mai. 

N’hésitez pas à faire part de vos souhaits ou observations au conseil syndical. 

Très solidairement. Annie Keszey.

 

 

 

07/04/2014

DETTE DE CHARGES.

7/04/2014. 

Le conseil syndical du syndicat des copropriétaires (SDC) du 27/29 Rue Roque de Fillol, 92 800 Puteaux, 

A 

Messieurs  Gérard Louvion et Michel Plumel, huissiers de justice associés, pour notre SDC, 

Monsieur Benjamin Louzier, avocat, SELARL REDLINK, pour notre SDC, 

Madame Catherine Rolland -toque A 751- avocate de Madame X, copropriétaire débitrice 

Madame X, 

S/C du syndic  MDRC, avec copies adressées, par nous-mêmes, par courrier RAR aux huissiers de justice et courriers simples aux avocats des deux parties et à Mme X. 

Objet : La dette de Madame X envers le SDC du 27/29 rue Roque de Fillol, à Puteaux. 

                        Maîtres, Messieurs les huissiers, 

            Nous vous demandons expressément d’appliquer la décision de justice du tribunal d’instance de Puteaux condamnant Madame X à payer une partie de ses dettes. Nous exigeons aussi le versement de la dette complémentaire de Mme X, des intérêts de retard et des frais de poursuites, jusqu’au versement du 2d trimestre de charges de l’année 2014, inclus. 

            Nous rappelons être les victimes de cette copropriétaire. 

Nous refusons l’attente  de la vente hypothétique de son appartement, pour laquelle nous n’avons reçu aucune preuve malgré deux demandes.  

Si, à la date du 7/05/2014, ce remboursement complet n’a pas été effectué nous ferons procéder à l’application de nos  décisions 10 et 11 de l’assemblée générale de la copropriété du 30/12/2013 : la vente forcée du double parking de Madame X pour un montant de 12 000 €. 

Recevez l’expression de nos regrets. 

Annie Keszey, pour le conseil syndical et le SDC.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

27/02/2014

LETTRE AU SYNDIC DU 27 FEVRIER 2014.

Annie Keszey, pour le conseil syndical, à Monsieur Bourbonnais, syndic.

 

Objet : les impayés de charges de Madame X.

 

                        Monsieur Bourbonnais,

 

Concrètement, les traitements des impayés de charges de la copropriétaire débitrice  sont trop longs. Les copropriétaires en subissent le préjudice.

Quand aura lieu la saisie de meubles décidée par l’huissier que vous avez choisi ? Elle devait intervenir en février et demain c’est le dernier jour. L’huissier traite depuis quatre mois cette affaire, sans efficacité visible à ce jour!

Le délai accordé à Madame X pour le paiement de sa nouvelle dette se termine demain. Elle ne s’est pas manifestée. Quelle action suivante allez-vous entreprendre, dès le 1/03/2014?

Nous notons, pour rappel, que vous devez appliquer les intérêts de retard sur la totalité des charges dues, au taux légal.

Nous refusons tout arrangement à l’amiable, dans le seul intérêt de Madame X, qui pourrait être envisagé entre les deux avocats. Nous demandons l’application stricte du jugement qui a refusé tout moratoire.

Nous vous rappelons avoir voté la mise en vente des parkings de Madame X.

Veuillez nous informer, cette fois, sans plus attendre.

Merci, pour l’ensemble du conseil syndical et des copropriétaires.

Annie Keszey